Sunset Barachois

Jolies couleurs au large depuis la côte dyonisienne, toute affairée à son marché nocturne fort fréquenté… C’est le dernier de l’année, et il coïncide de surcroît avec le Téléthon et ses bénévoles animations.
L’air se charge en humidité, c’est de bon augure pour les maraîchers, aux étales plutôt pauvres en crudités. Il fait bon ce soir. Un temps assoiffant… Tchin!

Publicités

Delonix regia

Delonix regia, c’est le flamboyant. Et cette première semaine de décembre semble en être l’apogée du rougeoiement. La fête touchera bien vite à sa fin, dès qu’une bonne pluie fera tomber toutes ces fleurs rouge-orangées.
La galerie de photo que voici a été shootée aujourd’hui même (mais ce n’est pas un scoop!), et les couleurs de ces fleurs semblent avoir atteint jusqu’à mon front… (Ce dernier n’est pas photographié!)

Partie de pêche.

A Saint-Denis sur le Barachois, au pied du centre ville, la houle de l’Océan Indien se brise directement sur le rivage de galets noirs. Les vagues sont grosses et les pierres aussi, la zone historiquement infestée de requins. Pourtant les pêcheurs – ici comme ailleurs – sont rudes et ne se laissent pas intimider, bravant chaque jour ces dangers qu’ils connaissent pour quelques bonnes prises. Les plus audacieux s’aventurent directement dans l’eau, armés de leur courage et d’une chambre à air de poids lourd customisée comme seul esquif. Ils pêchent au masque et au harpon sans sécurité du côté des récifs. Il semble moins risqué de lancer ses lignes depuis le bord, pourtant le grand-père d’une collègue n’en est jamais revenu : une vague l’a pris, et les requins ne l’ont (presque) pas rendu. Il faut dire qu’à cette époque la rivière Saint-Denis drainait vers l’océan les appâts écœurants offerts par les abattoirs de la ville… La pêche pouvait être bonne, mais les poissons volontiers très gros.
Désormais la viande est préparée plus loin, les pêcheurs sont plus rares, mais les risques persistent et ils ne renoncent pas à leur plaisir facilement..

25° Mostly Sunny
Route du Littoral, Saint-Denis, La Réunion.

Dyonisien

20121205-191818.jpg

Évidemment il y a, surtout en décembre, les jolies photos de calendrier, flamboyants, belles cases et jardins luxuriants. Mais la ville, à Saint-Denis comme ailleurs, a toujours ses verrues. Ce soir, dans les derniers rayons filtrants au dessus de La Montagne, celles-ci m’ont semblé photogéniques, à défaut de devenir gracieuses. Il y a une belle lumière, de la couleur, des câbles et des bouchons, mais aussi un peu de beau – quand même – et du typique : plein!

20121205-191655.jpg

20121205-191748.jpg

20121205-191839.jpg

20121205-191903.jpg

20121205-191831.jpg

20121205-191848.jpg

20121205-191854.jpg

D-Day

20120815-143805.jpg

Ça y est!
Fini les vacances.
Fini la maternelle.
Fini l’école publique, au moins pour ce coup-ci.
Pas finie les conneries de nos politiques par contre… À Saint-Denis on peut dire qu’on est vernis par rapport au reste de l’île : la rentrée c’est pour la rentrée… En effet dans les autres communes, et par défaut de renouvellement des contrats aidés, la rentrée est reportée à une date ultérieure. Pour les parents qui travaillent et pour ceux dont l’activité est rythmée par la vie scolaire : demerd’a zot!
Le geste de soutien des maires pour l’école semble bienvenu, il s’agit pour eux de soutenir leurs mandats face à leurs administrés et surtout d’éviter un transfert de budget de l’Etat vers les communes… Pas fous les gars! Il faut aussi comprendre que l’association des maires est menée par Roland Robert, maire communiste, et peu sensible à la mode Hollandaise. Ceci n’est pas le cas de Gilbert Annette, maire PS de Saint-Denis ou des députés, plus politisés (5 PS, 1 PC, 1 MoDem) et récemment adoubés. Notre ministre et eux se font remarquer par leur silence sur le sujet, ou leur soutien aux restrictions gouvernementales, de bien mauvaise augure pour le dénouement de l’affaire… Lire sur ce sujet L’Express Éducation. Les manoeuvres politiciennes ont de l’avenir sur ce sujet comme sur d’autres!
Une page Libé sur le sujet.