Phæthon lepturus / Paille en Queue

20140118-095647.jpg

Cet oiseau marin nichant sur les falaises donnant sur l’Océan Indien est l’emblème de La Réunion, figure sur le blason de Saint-Denis, sur les dérives d’Air Mauritius, sur de nombreux bijoux et aussi tatoué sur une foultitudes d’admirateurs locaux.
Il faut avouer que la bête est agile, racée et particulièrement gracieuse.
Taillé pour la mer, il vit en couple et passe des heures à tourner pas loin de chez lui, aussi efficace en vol et sur mer que maladroit sur terre. Ses courtes pattes très postérieures ne sont pas adaptées à la marche : gare à l’atterrissage. Par contre il est plus adroit à la chasse voire à la plongée, afin de ramener au nid calamars ou poissons volants.
J’ai capturé celui-ci, qui m’avait facilement repéré, du côté du Sud Sauvage à Piton Sainte-Rose (le coin de Grand Anse). Cinq spécimens tournoyaient ensemble, dans un balai aérien avec approche d’une petite falaise isolée. Je n’ai pas compris leur jeu, mais j’en ai bien profité!

20140118-100528.jpg

Publicités

Nephila inaurata

La Néphile dorée tourne le dos à Aurère, sur le Sentier Augustave à Mafate, peut-être pour parfaire son bronzage… qui tire déjà pas mal sur le « total black ».
La bête tisse des fils dorés, et son dos arbore parfois cette belle couleur… Jaune et noir, en langage animal, ça veut bien dire : « attention »…?

Hippotion rosetta

20121208-223626.jpg

Un grand sphinx (c’est un mâle) est au repos, chez nous, hors de vue des chats (qui raffolent des papillons, surtout les très gros comme celui-là).
Celui-ci n’est pas « à tête de mort », et le dessin de son corps est bien plus racé. Mais comme la plupart de ses congénères, il est nocturne et nectarivore. Il butine, comme le Sphinx gazé, le seul à être diurne dans sa famille, qui passe de temps en temps dans nos corbeilles d’or (Lantana camara, peste végétale introduite pour ses qualités d’ornementation et sa vivacité).
Ce grand papillon est assez spécifique de l’hémisphère sud, et plus fréquent à l’est de la péninsule indienne, du côté de l’Asie du sud-est. Il ne semble pas décrit en France métropolitaine, où de toute façon l’agriculture moderne tue sans discernement une grosse partie des insectes. Cependant il y a des sphinx à peu près sous toutes les latitudes.
Il n’est pas décrit par ici, pourtant ce n’est pas le premier que je rencontre le soir à la Réunion!

20121208-223737.jpg

20121208-225346.jpg

Piquante compagnie

Les Tropiques c’est les Tropiques…
Et s’il n’y a pas de vraie méchante bête dans le coin, il n’en reste pas moins que la rare rencontre avec le scorpion local peut être une piquante expérience.
Point de mortelle souffrance, non, juste la souffrance tout court, si d’aventure un doigt ou un orteil venait à être confondu avec un insecte ou même un autre arachnide, dont l’octopode bipince monocorne raffole, m’a-t-on juré…

20121106-215409.jpg

Chelonia mydas

La tortue verte de Saint-Gilles-les-Bains (elle n’est pas seule, mais faisons-lui cet honneur) !
Je vous invite par la même occasion à un beau voyage photo sur la page flickr d’un compatriote réunionnais plutôt habile de l’obturateur et du caisson étanche : Reunion Underwater Photography

Chelonia mydas / Green Turtle ©Reunion Underwater Photography