Hellen, « belle » Hellen

viirs 14 20140330 104303 near constant contrast

Il est d’usage de baptiser les tempêtes et autres météores, cela les personnifie et les immortalise, bien souvent faisant d’eux des sujets capricieux capables d’actions propres et bien trop imprévisibles. Car, en effet, plus la bête est grosse, plus elle est susceptible de déjouer les règles habituelles de la météorologie. En cette quasi-fin de saison cyclonique, Hellen, de catégorie 4, pourrait quant-à elle faire valoir une autre règle plus spécifique. En effet, lorsqu’il a été accompagné de conséquences humaines particulièrement lourdes, le cyclone voit son nom définitivement radié des listes…

Il n’y aura donc jamais d’autre Mitch, Katrina, Sandy, Haiyan, Firinga, Thelma, etc.
Souhaitons aux malgaches de la région de Mahajanga de ne pas trop en subir les foudres et surtout les pluies… Car la zone est bien plate, et d’ailleurs le siège de l’un des très beaux deltas du monde, celui du fleuve Betsiboka.

hellen

Trajectoire et prévision d’évolution : Hellen le 31/03/2014

MàJ 01/04/14
Bonnes nouvelles pour les voisins! Hellen s’est curieusement dégonflée avant d’atterrir. Les vents ont été faibles ou raisonnables, et les pluies pas diluviennes. Tant mieux pour eux!
Quelques images sur Twitter?

Vive le vent… d’été…!

Bon, faut être honnête : je suis coincé chez moi, j’ai du courant et du wifi, pas de répit pour vos boîtes mail…!
En effet, si les conditions sont encore amenées à se dégrader, je n’ai que peu de prise sur les événements à venir. Par contre cela donne tout loisir de surfer sur les sites météos, qui abondent et se distinguent parfois par un esthétisme certain… Un cyclone, c’est beau – dangereux, mais beau. Un site splendide cartographie les vents du monde, et c’est nous qui gagne!! Allez-y voir, ça rafraîchit le dos – surtout le mien – mais ça contente les yeux!
Earth Windows Map
Centré sur ma petite personne!

20140102-115123.jpg

notez bien que si ce blog vous assomme par son actuelle prolixité, vous pouvez toujours vous désabonner 😉

On passe la seconde…

Comme il se rapproche en suivant assez fidèlement les indications menaçantes de Ces Messieurs les Météorologues (!), le cyclone tropical qui pointe son nez sur le haut de la photo satellite [Terra, 01/01/2014 10:33] incita le Préfet à placer l’île en alerte orange depuis 15h locales.
Il va pleuvoir et souffler un peu cette nuit, l’alerte rouge est prévue pour 5h demain matin, donc risque météorologique maximum trois heures plus tard.
Dans l’intervalle depuis mon dernier bulletin, il a fait assez beau – mais c’est bien fini – et nous avons pu ranger notre case et celle de nos amis en vacances. Pas grand chose à craindre pour la nuit, on verra demain!
Pas d’inquiétude en cas de silence radio : ce n’est pas sur du tout que l’électricité tienne, ni le réseau GSM, et notre île en a déjà vu de plus sérieux que celui-ci (mais pas nous!!!). A suivre encore…!

Niveau 1 pour le 1er…

La RUN se prépare doucement à recevoir Bejisa (dans sa tronche), à priori dans la nuit de jeudi. Pour le 1er, ce sera alerte niveau 1.
Au programme partout dans l’île : ranger les espaces exposés, débarrasser les varangues, amarrer, sécuriser, étanchéifier… Mais aussi prévoir de l’eau à boire, de l’eau pour chasser les WC, des bougies et des piles pour s’éclairer. Et surtout, pluie, pluie, et repluie… Vagues et re-vagues dès ce soir (vague cyclonique de 12m hier au centre de Bejisa), et vent progressivement… Affaire à suivre de près…

Sweat dreams with Amara

Une nuit difficile s’annonce à Rodrigues… Avec un peu de chance la bête passera juste à l’est et non pas pile sur la plus petite des Mascareignes. Cela promet de toute façon des pluies diluviennes, des vents soutenus à plus de 100 km/h et une vague de tempête de plusieurs mètres… Voisins Rodriguais : Respect.

20131221-092122.jpg

Plaine des Sables

En hiver et dans les Hauts, en théorie il fait sec et froid… Jusqu’ici ce début de vacances scolaires australes tendait à confirmer ce pronostic… Et puis il y a eu la virée au volcan… …
Pour ce qui est du froid, pas de souci. Dix degrés en plateau. Mas en prime : le vent et la bruine (dire : « farine »). De quoi tester dans cet hémisphère les équipements traditionnels du ski, au dessus desquels une cape de pluie s’imposait!
Pas vraiment de précipitations, mais des nuages, vivement matérialisés sous la forme d’un spray glaçant humide et horizontal. Le genre de truc qu’on souhaite sur la plage… Pas forcément à 2000 m.
Enfin, trêve de caprices, la vue – alternative – sur la Plaine des Sables et le Cassé de Grand Coude était tout de même au rendez-vous, entre deux reniflages!

Fin d’alerte

20130201-223448.jpg

Levée de l’alerte cyclonique ce soir…
Felleng est passé à 450 km de nos côtes, c’est un pet de mouche pour lui, mais une grosse différence pour nous! En effet, nous avons presque tout évité… et depuis 3 jours il pleut sans cesse, la route du littoral est fermée car la houle la traverse toujours sur quatre voies, cela génère des bouchons et gros retards ; les vagues ont dégommé le ponton de St. Paul… La pluie a détruit le radier reconstruit de la rivière St. Étienne et des bouchons monstrueux s’annoncent dans le Sud… Etc, etc…
Bref, si Felleng avait franchit le rubicon, on en aurait pris pour notre grade…

20130201-223515.jpg