Húsavík

En ce grand jour de Fête Nat’ nous avons fait halte à Húsavík.
Non pas que nous comptions y trouver le beau temps, non pas, ce deuil douloureux est désormais fait : nous y avions rendez-vous.
13:30 embarquement pour l’observation des baleines (oui, oui, dès la seconde on peut utiliser le pluriel… Ouf, c’est passé juste…).
Je vous laisse vous délecter de ce à quoi ce splendide petit port de pêche à l’allure charmante – même dans la brume – peut ressembler grâce à votre moteur de recherche préféré, en tout cas le spot a parfaitement réussi sa reconversion. En effet jadis haut lieu de la chasse aux cétacés, il est désormais l’emblème de la protection des mammifères marins de tous bord (carnivores certes, mais de plus ou grosses bestioles!).
Passage et animation garanties, susceptible de faire oublier la météo… Mouais.
Il faut le dire, les touristes – j’en suis et le revendique ici – sont au bord de la crise de nerf… Pas les locaux, plus philosophes lorsqu’ils expliquent qu’il pleut depuis presque deux semaines dans l’est et le nord, et que nous vivons l’été le plus pourri de ces quinze dernières années…
Putain.
Ça fait carrément chier.
Bon, voilà, c’est fait, j’ai juré sur internet.
Ça fait ni bien, ni mal, ça fait pas chic, et je m’en cogne, en plus je suis malade.
Merde.
Vive la France.

Sans rancune, c’est pas de sa faute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s