Nephila inaurata

La Néphile dorée tourne le dos à Aurère, sur le Sentier Augustave à Mafate, peut-être pour parfaire son bronzage… qui tire déjà pas mal sur le « total black ».
La bête tisse des fils dorés, et son dos arbore parfois cette belle couleur… Jaune et noir, en langage animal, ça veut bien dire : « attention »…?

Partie de pêche.

A Saint-Denis sur le Barachois, au pied du centre ville, la houle de l’Océan Indien se brise directement sur le rivage de galets noirs. Les vagues sont grosses et les pierres aussi, la zone historiquement infestée de requins. Pourtant les pêcheurs – ici comme ailleurs – sont rudes et ne se laissent pas intimider, bravant chaque jour ces dangers qu’ils connaissent pour quelques bonnes prises. Les plus audacieux s’aventurent directement dans l’eau, armés de leur courage et d’une chambre à air de poids lourd customisée comme seul esquif. Ils pêchent au masque et au harpon sans sécurité du côté des récifs. Il semble moins risqué de lancer ses lignes depuis le bord, pourtant le grand-père d’une collègue n’en est jamais revenu : une vague l’a pris, et les requins ne l’ont (presque) pas rendu. Il faut dire qu’à cette époque la rivière Saint-Denis drainait vers l’océan les appâts écœurants offerts par les abattoirs de la ville… La pêche pouvait être bonne, mais les poissons volontiers très gros.
Désormais la viande est préparée plus loin, les pêcheurs sont plus rares, mais les risques persistent et ils ne renoncent pas à leur plaisir facilement..

25° Mostly Sunny
Route du Littoral, Saint-Denis, La Réunion.