Là c’est chez nous! 20°53’33 »S 55°25’08 »E

Google Earth, c’est magique!
pour ceux qui veulent venir :
direction La Montagne, passer le centre-ville, le rond-point, puis la station-service Caltex, ensuite laisser la première à gauche et prendre le chemin des Alizés, la seconde à gauche.
Ne cherchez pas la sonnette, un petit coup de klaxon.
Pour les cyclistes : prevenez : qu’on vous mette une Dodo au frais!
Pour les piétons : n’ayez pas peur, le bus en a déjà évité beaucoup d’autres comme vous!

Surfer sur l’web!

Après une longue attente, et de nombreux rebondissements, branchements et débranchements, voilà que les RouRous Jrs sont à nouveau connectés (pour le cout de l’abonnement, voir un ou deux posts plus haut, et appliquer un facteur 2 au lieu de 0,3 dans la formule…).

Mais pouvoir communiquer avec le monde (et vous surtout) est un bonheur sans prix!

H1N1 quand tu nous tiens

Pas vraiment de neuf par ici, à part mes pompes (cf. infra). Sacha avait pris froid, sûrement dans la piscine, d’où il ne sort que gelé, jamais avant, et a toussé pendant quelques jours. Il a passé lundi et mardi de la semaine dernière avec nous faute de maitresse, absente pour maladie (elle doit avoir une autoportante elle aussi).
Cette semaine c’est Lubin. Il continue a avoir le nez qui coule en permanance depuis notre arrivée, TT (tristes tropiques)! Il se serait déjà fait arraché amygdales et végétations s’il avait eu 20 ans de moins, et aussi si son papa ne savait pas comment ce geste est encore pratiqué dans beaucoup de structures…


Il tousse comme un fou depuis hier, et va encore louper l’école demain…
Grippe A ou pas (probablement pas, mais…)? Elle est chez vous maintenant la vilaine, on le sait, mais on n’a pas la TV, donc on peut parler d’autre chose, et France Inter reste plutôt laconique sur la question. Une bonne attitude, vu le pognon injecté dans cette histoire 😉
Vous allez nous en ramener pour Noël, c’est trop aimable (TT!). M’en fiche : moi, je suis vacciné, avec adjuvant et tout! Un vrai Aventurier je vous le dit!

Dommage pour nous, tous ces malades, car nous avions prévu de faire ces jours-ci un premier petit tour dans les cirques de l’île, pour le moment restés Terra Icognita.

J’ai peu travaillé ces deux dernières semaines, deux gardes et deux matinées… Cool, mais comme les enfants ont école, pas question de les faire trop sécher, ils pourraient y prendre goût!!! Donc cela limite pas mal notre rayon d’action. Ajd’h, en ville avec Lubin dans nos bras, j’ai pu me payer de nouvelles grolles ; pour avoir une idée du prix de tout ce qui porte un marque (je n’ai pas dit « grande » marque) :
€ = prix connu x 0,3. Hot… Le reste est eventuellement – assez – bon marché.
Le plus drôle c’est les stocks! Ce modèle-ci il manque le L, celui-là le XL, ce troisième on ne l’a qu’en vitrine, on peut commander (mais il y a deux mois d’attente)…TT! Du coup faut pas trop se faire de plan sur la comète!

On a même récupéré notre Livebox chez France Telecom… Pas de pot, en rentrant j’ai pu confirmer avec le service client que si les droits adsl sont ouverts sur la ligne, cette dernière ne fonctionne désormais plus… Le technicien qui bricolait dans la boite tout en bas de chez nous devait manquer de câble… Fallait choisir! Dépannage programmé dans les 72h…
TT…!
To be continued…

Home sweet home


Au troisième plan, les portes blanches entrouvertes, c’est bien lui, notre container, descellé devanozieuzétonézébaï qu’il n’ait que ce teint à peine hâlé après 5 semaines de mer (un quasi record de vitesse, soit dit en passant, auxquels les 110 chevaux HDI de la 307 qu’il contenait ne sont sans doute pas étrangers!).
Loué soit le bartholdien lion belfortain, le bourrin ci-inclu s’est élancé du premier tour de clé… On verra bien si les côtes (qui n’avouent par pudeur jamais leur pourcentage) auront raison ou non de cette motivation aussi soudaine qu’australe! (Mettez un lion dans votre hauteur!)

Le miracle est d’imaginer le périple de notre boite de tôle, rencontrée pour la première fois sur le plateau d’un 38 tonnes rue de l’Aubépine à Strasbourg le 5 octobre, embarquée le même soir sur une barge au port autonome de Strasbourg, pour, au décours de ce baptême fluvial et alors à Anvers, embarquer pour la traversée jusqu’au Port, la ville où, contre toute attente, se focalise depuis plusieurs décennies l’activité maritime de l’anciene Île Bourbon (ouf!).
Étant donné la facture générée, j’accepterai, pour sûr, toute contestation concernant la nature miraculeuse de ce long parcours!
Et quand on voit les machines qui les manipulent, on préfère ne pas douter de la Physique…


Enfin bref, après une joyeuse après-midi de décartonnade, mon couteau-suisse-même-pas-de-marque-mais-non-moins-fort-utile se sent enfin mieux : avec le reste, la trousse à outil déballée signifie pour lui la fin de trois semaines difficiles (tables et chaises de jardin à monter, serrures couinantes des portes à huiler, porte-chaussures à visser, filtre-piscine à tuyauter, canettes à décapsuler, etc) au cours desquelles il aura vu mourir l’un de ses ressorts…

Et les jouets ? Nous avons déballé les rares cartons de jouets que la mer nous a apportés, et cherché de la place pour tous les caser…

Pauv’ ti’ marmays…
Sous les rigueurs du printemps austral
Le visage pâli par l’écran total
L’estomac creusé de trop de rougails
Prend garde aux tempêtes tropicales!

Et oui, Anja, première formation cyclonoïde de la saison est passée très au Nord des Mascareignes… Pas grave…

Armistice

Journée à la mémoire des erreurs du passé aujourd’hui, et tandis que les derniers Poilus voient encore cette année revenir les mêmes journalistes pleins d’espoir de scoop du Dernier d’Entre Eux, nous célébrons aussi le courage de nos arrières-grands et arrières-arrières-grands parents du côté du 20ème parallèle sud. La Réunion, alors peu peuplée, a également donné de ses enfants à l’Europe en guerre, et a surtout vu passer à l’escale les steamers chargés des « volontaires » de toutes les colonies de l’Afrique Francaise en route vers leurs destins.

Trêve de nationalisme passéiste, la journée est aussi tournée vers l’avenir.

Le 974 a eu l’honneur de la visite d’un gros oiseau venu de métropole à l’occasion d’un salon à Dubaï. Attendu à 7:00 à Roland-Garros par des milliers de Réunionnais, il a ensuite fait un tour complet de l’île à basse altitude et basse vitesse, y compris devant nos yeux éblouis et encore un peu ensommeillés (!) avant de se poser.

En effet Air Austral (la compagnie péi en pleine croissance) a commandé deux A380 pour 2013 & 2014, qui volerons sous les couleurs de sa future filiale low-cost (Outre-Mer 380) à 840 places éco! Un vrai bonheur!

Moi j’aurais du travailler, mais il n’y a que 5 ou 6 bus par jour les dimanches et JF, et j’attends toujours de pouvoir prendre la voiture, une fois qu’AGS nous aura livré la seconde. Cela devrait bientôt se faire, puisque notre bateau accoste au Port dans 24 à 48 heures! Donc finalement aujourd’hui c’est congé!

L’adaptation va se faite rapidement avec mon service, car l’équipe est faite de jeunes types (et d’une jeune typette) motivés et bien formés. Le planning astucieusement ficellé, alternant périodes chargées d’une à deux semaines pleine (8h-20h) avec une à deux semaine light avec seulement 2 ou 3 gardes, idéal pour pouvoir un peu profiter de l’île, mais peut être un peu compliqué à adapter aux horaires de Céline lorsqu’elle reprendra le travail… A voir

Et après la pluie…

Plus tôt que prévu, et afin de fuir la grisaille encore à peine accrochée aux Hauts de Saint-Denis, nous avons filé sur la plage de l’Ermitage (ortografe cé kréol é tu fé com veu), histoire de charger les accus avant une grosse semaine de boulot, et aussi profiter d’une eau presque plus chaude qu’à la maison… Trois jours de pluie ça vous déprime un chauffe-eau solaire…

Le déjeuner au snack de la Bobine est un régal pour les yeux encore bien plus que pour les papilles des nageurs, qu’ils soient petits ou grands!